Vous êtes ici : Préparer son voyage »  Formalités et procédures »  Argent, dirhams et euro

Nos circuits en lumière

Palais de la Bahia, Marrakech

Marrakech et les villes impériales

Un circuit qui vous propose en 8 jours un résumé de l'histoire du Maroc....
Infos, Réserver

Hamada du Draa

Dunes et gorges, erg et djebel

A travers la vallée du Draa et les oasis de la vallée du Ziz, vous découvrez...
Infos, Réserver

Un dirham non convertible

Le dirham n'est pas convertible : vous ne pouvez absolument pas le changer à l'extérieur du Maroc. A l'intérieur, vous pouvez acheter autant de dirhams que vous voulez. En tant que non-résidents, pour vendre vos dirhams, notamment quand vous quittez le Maroc, il vous faut prouver qu'ils ont été achetés avec des devises étrangères ou qu'ils ont été soumis à l'impôt (ce qui ne vous concerne pas). Il vous faut donc garder tous les tickets de vos achats, que ce soit dans des comptoirs de change, ou des retraits dans des automates bancaires.

Dix dirhams font un euro, plus ou moins.

C'est le taux de change facile qui est utilisé pour les conversions "à la volée", quand vous achetez, ou celui qui vous est souvent imposé par les hôtels ou les commerçants, quand vous voulez payez directement en euro.

En réalité, le taux de change, régulièrement mis à jour par la Banque Centrale, et appliqué partout, est plutôt de l'ordre de 10,5 à 10,9 dirhams pour un euro. En payant directement en devises, vous laissez donc une grasse commission. Il existe certains commerçants qui font le change au taux officiel, mais il est plus commode de le faire vous même.

Obtenir des dirhams

Vous pouvez facilement changer de l'argent à l'arrivée à l'aéroport. Plus tard durant votre séjour, vous avez le choix entre :

Le retrait direct dans le distributeur
Dans la plupart des grandes et des moyennes villes, on trouve au moins un distributeur bancaire. L'ensemble des cartes internationales est accepté (Visa, Mastercard, Electro). Le retrait unitaire est limité à 4.000 dirhams en semaine, 2.000 dirhams le week-end (mais dans ce cas il est possible de faire deux retraits de suite). Les commissions dépendent de chaque banque, mais sont généralement assez faibles.
L'automate de change
Il vous permettra de changer les billets en dehors des heures d'ouverture du bureau de change. D'expérience, ils sont assez capricieux quant à la qualité des billets acceptés ou pas. Une solution plutôt de dépannage.
Le bureau de change
C'est un comptoir séparé de la banque, avec un accès direct, et des horaires d'ouverture un peu plus restreint.

Une solution de dépannage Western Union. En cas de vol, pas la peine de vous retournez vers le consulat. Mais vous pouvez vous faire envoyer de l'argent quasiment immédiatement par Western Union (en France, en coopération avec la Poste). Les commissions sur les transferts internationaux sont exorbitantes, à réserver aux cas d'urgence !

Le prix des choses

Il ne faut pas, sous prétexte de pitié ou de différence de niveau de vie, payer trop cher le prix des choses quotidiennes. Le risque est d'arriver à une situation comme celle de Marrakech, où les habitants marocains se plaignent du coût de la vie, fortement augmenté par les touristes.

Quand vous donnez un pourboire, quand vous payez un cireur de chaussure, un porteur, n'oubliez pas que l'argent a une valeur différente. Un ouvrier gagne environ 50 à 80 dirham par jour.

Donc donner 1 ou 2 dirhams, ce n'est pas ridicule. Trop donner pousse par exemple les enfants à mendier auprès des touristes, en demandant "1 euro, donnes-moi 1 euro".

Quelques prix :

  • le gardien qui surveille votre voiture : 2 dirham, 5 dans les endroits très fréquentés
  • une bouteille d'eau : 5-7 dirhams
  • un pourboire dans un petit restaurant marocain : 2-5 dirhams
  • un cireur de chaussures : 2-3 dirhams