Vous êtes ici : Guide du Maroc »  Lieux et recoins au Maroc »  La côte atlantique »  Asilah

Asilah, comptoir et place forte.

D’origine phénicienne, Asilah est une ville importante à l’époque mauritanienne, qui frappe monnaie. Les Idrissides y établissent un camp fortifié dès le VIII° siècle. Elle est mise à feu et à sang par les assauts répétés des vikings, puis restaurée et fortifiée par les sultans de Cordoue, et Asilah devient une ville prospère. Elle est prise par les Portugais en 1471 par une flotte de cinq cent navires, et restera entre leurs mains jusqu’à sa la bataille des trois rois, le 4 août 1578, sorte de Poitiers du Maghreb, qui arrête définitivement l’expansion portugaise. Le roi Sébastien I° du Portugal y perdit la vie, comme les sultans Abd el-Malek et Mouataouakil. Asilah tombe alors aux mains des Espagnols, jusqu’à sa reconquête par Moulay Ismaïl en 1691.

Elle connaîtra une seconde célébrité au début du XX° siècle, le brigand Raisouli qui sévissait dans la région, avait obtenu en échange de sa collaboration avec le pouvoir, le caïdat sur la région de Tanger. Mais il fut bientôt chassé de cette ville, et partit pour Asilah en 1906. Il tomba finalement au moment de la première guerre mondiale, où il décida de s’allier aux allemands contre les espagnols.

Petite ville andalouse enserrée dans ses remparts monumentaux, ses maisons anciennes aux boiseries peintes en bleu et vert et aux moucharabiehs ouvragés font son charme. Trois portes seulement permettent de pénétrer dans la médina, la porte de la Mer (Bab el-Bahr) et la porte de la Terre (Bab Homar), de part et d’autre de la tour carrée, sont encore décorées d’armoiries portugaises. On peut aussi visiter le palais Raisouli, et un cimetière dont les tombes sont décorées de zelliges.

Asilah a une très belle plage, c’est aussi le centre de nombreuses manifestations culturelles.

Cimetière marin

Cimetière marin

Asilah : informations pratiques

Venir à Asilah

Asilah est à une heure de Tanger environ, par la route. Aussi, le week-end, de nombreux espagnols viennent en voisins. Pour un français, le plus rapide sera de la même façon d'atterir à Tanger. Il pourra intégrer Asilah dans une longue descente le long de la côte, à travers El Jadida, Oualidia, qui sait jusqu'à Agadir et Lâayoune....