Un très bon restaurant à Ouarzazate : la Kasbah des Sables

Il est rare d’avoir une très bonne surprise dans le sud.
Les bons établissements sont connus, et les nouveaux, très bons ou moins bons, restent généralement dans la même ligne que leurs concurrents, architecture traditionnelle, cuisine traditionnelle avec le même menu qui se retrouve, à peu de choses près, ici ou là.
La différence se fait plus souvent sur la gentillesse de l’accueil, le professionnalisme du service, et le cadre.

Mais hier soir, à la Kasbah des Sables, la très bonne surprise était là.

Un restaurant dans un quartier excentré de Ouarzazate

La Kasbah des Sables se mérite, elle est située près du barrage El Mansour Eddhabi, dans une petite rue. Il y a sur la route principale un panneau blanc, de petite taille, qu’il ne faut pas manquer.
Et de l’extérieur, rien n’indique la présence de cet établissement particulier, à part deux grands pots de terre, et les voitures des clients.

Juste quand on arrive, avant le restaurant, la porte de la cuisine, qui donne directement sur la rue. Cela permet de voir la taille impressionnante de « l’atelier » et sa grande propreté. Et cela donne de l’air aux gens qui travaillent à l’intérieur.
Parce que j’ai toujours admiré les marocaines, celles qui cuisinent le tajine par 40°…

Et c’est le quartier qui a donné son nom à la kasbah, en mémoire d’une autre kasbah qui appartenait à un proche du glaoui, et qui fut engloutie au moment de la construction du barrage.

Un décor d’exception

Passé la porte d’entrée, somme toute semblable à toute celles des restaurants et auberges du sud, l’ambiance est tout de suite autre.
Un étonnant mélange, harmonieux et déroutant tout à la fois, l’union réussie des traditions du Maroc, d’une création personnelle – si rare dans ce genre d’établissement – et d’influences européennes, qui se retrouvent dans certains espaces.

Je ne vais pas tout vous raconter, car je souhaite vous laisser le plaisir de la découverte.

Il suffit de vous dire que le décor imaginé et réalisé par Lionel et Brigitte meuble un très grand espace avec goût. La salle principale s’organise autour d’un puits de lumière qui, la nuit, est remplacé par un mur entier illuminé. Tous les deux font jouer les reflets d’un vaste bassin intérieur, comme le rêve d’un cheikh en plein désert.

La kasbah des sables

Autour de ce grand espace, des tables, et plus loin, des salons marocains, plus ou moins vastes (on a fait de la musique et on a dansé dans l’un d’eux), avec chacun un décor différent, plafond, cheminée, couleur…

De l’autre côté, des étagères multiples derrière des vitrines, on hésite entre le souvenir d’un apothicaire du Moyen Age et le marchand d’épices, mais leurs saveurs sont suffisamment là pour multiplier le plaisir de la cuisine.

La cuisine est la deuxième surprise

Et la plus importante sans doute dans un restaurant ?
Si la cuisine marocaine est une des meilleures du monde, il est souvent difficile de profiter de son raffinement et de sa diversité dans les restaurants qui ont tendance à se limiter aux valeurs sûres.

Après tout, pour quelqu’un qui vient une semaine, cela suffit à peine pour faire le tour des grandes recettes de base, tajine de poulet, tajine de boeuf, viande grillée, omelette berbère, et une ou deux sortes de couscous.

Oui mais… quand on reste plus d’une semaine ? Quand on revient souvent ?
Ou alors, quand, vivant au Maroc, on a parfois la nostalgie d’une cuisine européenne, et des saveurs d’ailleurs (comme on irait dans un restaurant marocain à Paris) ?

Alors on profite des cuisines inventives, savoureuses et raffinées de quelques restaurants exceptionnels… comme la Kasbah des Sables.

La carte est double face, double culture, double saveur, le côté marocain, le côté européen.
Les deux faces d’un même talent, d’une même attention aux détails. Les mariages de goûts sont réussis, l’offre est variée, les assiettes sont abondamment garnies… que cela soit un assortiment de briouattes, un foie poêlé persillé, un loup (si, si, on a du poisson frais, livré deux fois par semaine à Ouarzazate), ou l’assiette de charcuterie dont je me suis régalée, les cinq personnes que nous étions se sont toutes régalées. Et j’ai encore le souvenir du gâteau fort en chocolat et relevé de menthe qui a fini le repas.

Pour conclure, le vin – de Meknès bien sûr – était bien bon, et l’addition très légère. Le menu est à 320 dirhams pour une entrée, un plat et un dessert, et Brigitte vous laisse faire des petits arrangements entre menu et carte, sans vous attendre avec une massue.

Les salles du restaurant

J’en garde donc le souvenir d’une excellente soirée, d’une ambiance à la fois marocaine et autre, un peu conte de fée, un peu irréelle, de beaucoup de plaisir à passer d’une pièce à l’autre, à admirer les costumes des femmes zayanes du Moyen-Atlas, ou ceux que portent les femmes de Tazzarine, les lampes coulées en bronze qui rappellent des calligraphies, et les calligraphies accrochées au mur… et je ne vous dis pas tout !

8 Comments

  1. Posted 17 Juin '09 at | Permalink

    Merci pour l’adresse!
    Je l’ai notée pour mes prochaines virées dans le Sud…
    Bonne journée lumineuse!

  2. oriabel Winkler
    Posted 3 Août '09 at | Permalink

    j’ai eu la chance et le plaisir de connaitre ce restaurant marocain,une merveille! merci beaucoup Oriabel Winkler écrivain

  3. Saïd
    Posted 30 Sep '09 at | Permalink

    J’ai visité ce restaurant et je l’ai recommandé à deux amis de Québec qui l’ont trouvé merveilleux!

    By the way, your web site really rocks! keep up the good work!

  4. Hicham
    Posted 30 Déc '09 at | Permalink

    Non seulement on y mange bien, mais c’est un endroit PARADISIAQUE!

  5. Posted 7 Mar '10 at | Permalink

    Comment peut on venir à Ouarzazate sans faire une escale au Ksar des Sables ?????
    Ce lieu est magique. La qualité des décors est une enchantement pour les yeux.
    Et que dire de l’accueil de la maîtresse des lieux. Brigitte a toujours un mot gentil pour ses hôtes et se fera un enorme plaisir à vous raconter l’histoire de son « palais »
    Que des louanges pour son courage et son opiniâtreté à faire vivre ce haut lieu de la gastronomie.
    Vraiment je le recommande à tout ceux qui veulent vivre un moment d’émerveillement

  6. alazhari kamal
    Posted 6 Oct '10 at | Permalink

    salut
    je suis trés heureux d’être un invitée du mariage datée le 04/10/2010
    je suis l’homme qui porte le caméra amteur
    je tient de vos dire mérci
    et je suis fiére du kasbat des sables

  7. martine varin
    Posted 6 Juil '11 at | Permalink

    bonjour

    super endroit un conte de fée
    la cuisine extra
    « lotte safranée » a se relever

    l accueil genial

  8. BORNIAMBUC
    Posted 15 Oct '16 at | Permalink

    Table remarquable au porte du désert.Cet établissement dans un cadre exceptionnel mérite une halte.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée ou transmise. Required fields are marked *
*
*